rechercher

Accueil / Où investir ? / Kef / Pourquoi El Kef ?

A-AA+

Pourquoi El Kef ?

Bookmark and Share
Retour

Carte Kef

Cybers Parcs Universités Guichet Unique de l’API Zones de Deuxième Groupe

Une économie principalement agricole

Le gouvernorat d’el Kef est essentiellement agricole et minier. En effet, les terres agricoles sont vastes et fertiles (491 000 hectares dont 116 000 de forêts et parcours et 16 000 ha de périmètres irrigués) et les ressources hydrauliques sont abondantes (349 millions de m3 mobilisés par plusieurs barrages et lacs dont 202 millions de m3 mobilisés par le barrage Mellegue). Ceci a permis au gouvernorat de contribuer à la production agricole nationale de 12 % pour les céréales, 8,4 % pour les produits forestiers, 6,8% pour la viande rouge et 3% pour la production du lait.

Du fait de ses richesses agricoles et minières, l’activité industrielle de la région est dominée par l’industrie agroalimentaire et les industries des matériaux de construction qui constituent les principales activités industrielles du gouvernorat.

Le gouvernorat compte 50 unités industrielles (employant 10 personnes et plus) dont 4 unités totalement exportatrices et 6 entreprises étrangères. Ces unités opèrent dans les secteurs de l’industrie, des services, de l’agriculture et du tourisme.

Le potentiel minier du gouvernorat d’el Kef se concentre essentiellement dans la mine de Bougrine. L’ouverture de cette mine a permis d’augmenter la production de minerais métalliques non-ferreux (86 450 tonnes dont 76 560 tonnes de zinc et 9 800 de plomb) et d’augmenter les quantités extraites.

Le secteur touristique demeure sous exploité malgré l’existence de divers sites archéologiques (le temple des eaux, la table de jugurtha, la synagogue, le monument historique el Kasbah, la Médina du Kef...) et plusieurs richesses naturelles (forêts de Nebeur et Sakiet Sidi Youssef). Une fois valorisés, ces éléments permettront de promouvoir le tourisme culturel et écologique dans la région.

Le secteur de l´artisanat est caractérisé par la production de plusieurs produits artisanaux (tapis, couvertures, manteaux traditionnels) reflétant la spécificité de la région. Il a été consolidé récemment par la mise en place de la cité artisanale du Kef.

Une infrastructure en développement

Le gouvernorat d’el Kef dispose :

  • d’un réseau routier assez dense permettant de relier le gouvernorat avec les grandes villes et principalement Tunis qui est à 2h de route.

  • d’une ligne ferroviaire assurant le transport des marchandises et des voyageurs (El Kalâa El Khasba- Djrissa- El Kef-Tunis).

  • d’un cyber parc, d’une capacité d’accueil de 30 cadres, permettant d’accueillir les entreprises et les promoteurs exerçant dans le domaine des TIC.

  • d’une pépinière d’entreprise assurant le parrainage, l’orientation et l’assistance des nouveaux promoteurs par la mise en disposition des locaux, du matériel informatique, de la connexion internet…

Le gouvernorat est desservi par l’Aéroport International de Tabarka qui est à 120 Km d’El Kef.

La région compte également plusieurs zones industrielles disponibles et aménagées afin d’accueillir les nouveaux projets.

Des ressources humaines disponibles

Le marché de l’emploi dispose de ressources humaines qualifiées grâce aux établissements d’enseignement supérieur existant dans la région qui sont en rapport avec les spécialités économiques de la région et dont le nombre est en perpétuelle évolution.

Ces établissements sont :

El Kef compte également 5 centres publics et 14 centres privés de formation professionnelle (capacité d’accueil de 1370 postes). Les principales spécialités de formation proposées dans ces centres sont : la mécanique agricole, l’électromécanique, l’électricité d’équipements industriels, la menuiserie d’aluminium, la mécanique de précision, l’informatique, la coupe et la couture…