rechercher

Accueil / Où investir ? / Siliana / Pourquoi Siliana ?

A-AA+

Pourquoi Siliana ?

Bookmark and Share
Retour

Carte Siliana

Cybers Parcs Universités Zones de Deuxième Groupe

Des potentialités agricoles et industrielles considérables

L'économie locale de la région est basée essentiellement sur le secteur agricole. En effet, les terres agricoles utiles estimées à 431 100 ha sont réparties entre les périmètres irrigués (16700 ha), les grands domaines céréaliers au nord et les petites exploitations arboricoles, céréalières ou fourragères du centre et du sud basées sur l'élevage extensif dans les montagnes. De ce fait, le gouvernorat contribue à la production agricole nationale par une moyenne annuelle de 4,7% répartie entre les céréales (260,0 mille tonnes), les olives (52 mille tonnes), la viande rouge (13,8 mille tonnes), le lait (21,2 mille litres) et la viande de volaille (520 tonnes).

Le secteur industriel régional se caractérise par trois créneaux importants:

  • L'industrie agroalimentaire (mise en bouteille d'eau minérale, des unités de fabrication d'aliments concentrés pour bétail, les unités frigorifiques, les huileries …)

  • Le textile (implantation de plusieurs entreprises étrangères exportatrices dans la région).

  • L'industrie des matériaux de construction avec 5 carrières de marbre.

En effet le gouvernorat recèle d’importantes potentialités en produits de carrières notamment les pierres marbrières, l’argile, la marne et le sable industriel. Il est à signaler l’intérêt porté par les groupes industriels étrangers aux sites géologiques de Jama (exploitation des matières premières nécessaires à la fabrication du ciment et clinker) et les sites de Sidi Brahim, Ain El Beidha et Kef Bouja proposés pour l’exploitation des matières premières nécessaires à la fabrication des produits rouges tels que: briques, biscuits de faïences…

Le tissu industriel de la région comprend 280 entreprises en activité et employant 7500 personnes. La région comprend également 17 entreprises totalement exportatrices et 19 unités industrielles à participation étrangère (Italienne, Allemande et japonaise) opérant dans les secteurs de l'industrie, des matériaux de construction du textile, de l’agroalimentaire et des industries divers.

La région est connue aussi par ses sites historiques recensé par les spécialistes au nombre de 1800 allant de la plus lointaine époque préhistorique jusqu’à l’époque islamique. Les sites historiques les plus célèbres jalonnent le « circuit de Hannibal » : Zama (Siliana), Musti (Le Krib), Maktharis (Makthar), et d’autres nom moins pittoresques se situant aux alentours de Kesra, Bouarada et Bargou. Ain Dhab berceau de la spéléologie en Tunisie, représente l'un des sites les plus renommés par son état naturel. La plupart des spéléologues la considèrent comme la plus belle grotte au monde. Il est à noter également, que plus de 80% des grottes naturelles de la Tunisie se trouvent dans le gouvernorat de Siliana et précisément à Jbel Essarj et Jbel Kesra.

Le secteur artisanal est composé de 20 unités et un effectif de 4800 cartes professionnelles. La fabrication de tapis traditionnels est prépondérante avec une production annuelle de l'ordre de 3400 m².

Une infrastructure en développement

L’infrastructure du gouvernorat est composé de :

  • un réseau routier composé de routes nationales reliant le gouvernorat avec les grandes villes et essentiellement la capitale (127 km soit 1h30 de route)

  • une ligne ferroviaire reliant la région avec Tunis

  • un cyber-parc d'une capacité de 50 cadres, équipé de réseaux de télécommunication modernes permettant d'accueillir les jeunes entreprises opérant dans le domaine des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC).

  • une pépinière d'entreprises installées à l'ISET assurant l'assistance et le parrainage aux nouveaux promoteurs pour la création de leurs entreprises.

Le gouvernorat est desservi par l’Aéroport International de Tabarka qui est à 134 km de Siliana.

La région compte également plusieurs zones industrielles disponibles et aménagées afin d’accueillir les nouveaux projets.

Des ressources humaines disponibles

Le marché de l’emploi régional est en évolution continu. Ceci est consolidé par l'implantation de deux établissements d’enseignement supérieur à savoir:

La région compte également 6 centres publics de formation professionnelle et 5 centres privés ayant une capacité d'accueil globale de 1900 personnes. Ces centres permettent de former des techniciens dans des spécialités relatives à l'agriculture, la bureautique, l'électricité, la mécanique, l'électronique et l'artisanat.